top of page

BIOGRAPHIE

Je m'appelle Glenda Tuzza, je suis née à Grottaglie (TA) le 02.12.1988 et j'habite à Crema (CR).

 

J'ai obtenu deux diplômes triennaux : le premier à l'Académie Libre des Beaux-Arts de Brescia en 2011 en décoration et restauration et le second en 2015 en cinéma, au DAMS de Bologne. Depuis 2021, je travaille comme employé administratif.

 

Je suis la fille de deux parents qui ont tous deux une passion pour l'art et un talent pour le dessin. Un penchant naturel m'a conduit depuis mon enfance à m'orienter vers le portrait de la figure humaine. Je me suis exercé en autodidacte à la copie au crayon d'images de magazines, de photographies et de publicités. La peinture est un monde que j'ai découvert plus tard quand j'ai grandi, à l'Académie.

 

Depuis 2011, je signe mes œuvres du pseudonyme GEF qui signifie Glenda Es Feliz.

En 2013, j'ai remporté le deuxième prix du Concours "Si le monde était..." organisé par le KappaDue Consultory à Crema.

En 2020, j'ai été sélectionné comme finaliste au prix Mestre di Painting et grâce à cette reconnaissance, je suis entré dans le catalogue organisé par Marco Dolfin.

En 2021, je me suis classé deuxième dans la catégorie peintures au Festival de l'Image organisé par l'Association Riflessi d'Arte au Palazzo Ducale de Martina Franca (TA).

 

J'ai exposé à Turin à la Cavallerizza (Ir)reale, à Venise Mestre au Centre Culturel Candiani et au fil des ans, j'ai organisé des expositions personnelles et participé à diverses expositions collectives dans la région de Crema. Ma première exposition personnelle organisée par Arianna Carcano au showroom Fayer Communication à Milan remonte à 2016.

 

Mon activité picturale est née et s'est développée dans le domaine figuratif. J'ai commencé par créer librement des portraits de famille, d'amis et d'êtres chers, puis je suis passé à des œuvres commandées. Après quelques années troublées je décide de faire une percée dans mon cheminement de recherche picturale et depuis 2020 je porte toute mon attention vers l'autoportrait.

Partir de moi-même, d'une dimension plus intime et introspective est pour moi une nécessité et en même temps une tentative de mettre de l'ordre dans mes émotions. J'aime l'autoportrait car il embrasse toute la subjectivité de mon regard.

'Comme mes sujets ont toujours été mes émotions, mes humeurs et les réactions profondes que la vie peu à peu suscitait en moi, j'ai souvent tout objectivé dans des autoportraits, qui étaient les plus sincères et réels que je pouvais faire pour exprimer mes sentiments et mes sensations. '

M. Zamora (éd.), F. Kahlo Lettres passionnées, Abscondita SRL, Milan, 2002, page 100

© Glenda Es Feliz 2019-2024

bottom of page